Admission en maison de retraite

Le Centre Hospitalier de Millau possède une filière de soins adaptée aux personnes âgées

Voici les conditions d’admission, les tarifs et les éléments nécessaires à la constitution du dossier administratif.

Conditions d’admission

Toute personne qui envisage son admission au sein de l’établissement doit demander à en faire une visite au préalable auprès du cadre infirmier de l’établissement.

Au vu de l’évaluation personnalisée d’autonomie de la personne qui sollicite son admission, sur la base de la méthodologie réglementaire (AGGIR) établie par le médecin traitant de l’intéressé, le médecin coordonnateur de l’EHPAD, en accord avec le cadre infirmier, donne son avis sur l’admission de la personne âgée.

En cas d’avis favorable, un dossier administratif est alors constitué. Le directeur prononce l’admission après accord du bénéficiaire. La date d’arrivée du résident est fixée d’un commun accord.

Les formalités administratives sont alors immédiatement enclenchées et le contrat de séjour signé.

Composition du dossier

photocopie du livret de famille

carte d’assuré social

carte mutuelle

dernier avis d’imposition

RIB

Autorisation de prélèvement (si choix du résident)

Engagement de payer

En  cas de revenu insuffisant pour faire face à la dépense, il est possible de demander à bénéficier de l’aide sociale départementale, qui, en échange de la rétribution du prix de journée prélèvera 90 % des pensions et retraite de la personne. Elle soumettra aux enfants et petits-enfants à l’obligation alimentaire en fonction de leurs revenus et charges déclarés lors de l’enquête sociale diligentée par les services départementaux.

Si une demande d’aide sociale a été demandée, le résident devra fournir la copie des titres des pensions et retraites.

 Tarifs

La tarification

Les E.H.P.A.D. ont fait l’objet d’une réforme de la tarification qui repose sur la mise en œuvre de cinq principes fondamentaux : la transparence des coûts et des prises en charge, le renforcement des moyens médicaux, la solidarité envers les personnes âgées dépendantes, la démarche qualité et la mise en œuvre d’un partenariat à travers les conventions tripartites.

Le tarif journalier est déterminé par trois tarifs :

soins : il est pris en charge par la Sécurité Sociale, à l’exception des frais dentaires, des honoraires et prescriptions des médecins spécialistes libéraux, des examens avec des équipements matériels lourds et des transports sanitaires.

hébergement : il inclut les frais inhérents à l’accueil hôtelier, à la restauration, l’entretien, et plus généralement aux loisirs et animations proposés. Il est à la charge de la personne hébergée avec des possibilités d’aides sous condition de ressources (aide sociale à demander auprès du Centre Communal d’Action Sociale et attribuée par le Conseil Général ; Aide Personnalisée au Logement et Allocation Logement à demander auprès de la Caisse d’Allocations Familiales).

dépendance : Il comprend tous les frais liés à l’assistance nécessaire à la vie quotidienne de la personne dépendante, ainsi qu’aux animations spécifiques qui lui sont proposées. Il dépend du GIR(indicateur de degré de dépendance) de la personne et peut donner droit à l’Aide Personnalisée à l’Autonomie et également à une réduction d’impôt. Pour vous aider à vous y retrouver :  Aide sociale aux personnes âgées selon la grille AGGIR.

Les groupes Iso-ressources (Gir)

Les Gir vont de 1 à 6, du moins autonome au plus autonome.

Gir 1 regroupe les personnes âgées confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales sont gravement altérées et qui nécessitent la présence continue d’intervenants.

Gir 2 correspond à deux catégories de personnes âgées dépendantes :

  • les personnes confinées au lit ou au fauteuil, dont les fonctions mentales ne sont pas totalement altérées, et qui ont besoin d’une prise en charge pour la plupart des activités de la vie courante ;
  • les personnes dont les fonctions mentales sont gravement altérées mais qui ont conservé leurs capacités de se déplacer.

Gir 3 réunit les personnes qui ont conservé leur autonomie mentale mais qui ont besoin d’être aidées tous les jours et plusieurs fois par jour pour accomplir les gestes de la vie courante (se lever, se coucher, s’habiller, aller aux toilettes…).

Gir 4 correspond à deux catégories de personnes :

  • les personnes qui ont besoin d’aide pour se lever et se coucher mais peuvent ensuite se déplacer seules à l’intérieur du logement. Une assistance leur est parfois nécessaire pour l’habillage et la toilette ;
  • les personnes qui n’ont pas de difficultés à se déplacer mais ont besoin d’une aide pour les activités corporelles et pour les repas.

Gir 5 regroupe les personnes qui ont besoin d’une aide ponctuelle pour la toilette, la préparation des repas et le ménage.

Gir 6 désigne les personnes ayant totalement conservé leur autonomie dans les actes de la vie courante.

Seules les personnes appartenant aux Gir 1 à 4 peuvent demander l’Allocation personnalisée d’autonomie (APA). Les personnes qui relèvent des Gir 5 et 6 peuvent bénéficier d’autres types d’aides financières de leur département et/ou de leur caisse de retraite (sous conditions de ressources).

Tarifs EHPAD (tarif journalier hébergement + ticket modérateur du GIR 5-6) :

EHPAD Saint-Michel : 49.95 € (tarif 2016)

EHPAD de l’Ayrolle : 52.04 € (tarif 2016)

EHPAD Sainte-Anne : 63.40 € (tarif 2015)

Ces prix autorisés sont réactualisés chaque année.