La gestion des risques hospitaliers

Le Comité des Vigilances et des Risques (COVIRISQ)

Les professionnels de l’établissement ont à cœur d’améliorer de façon continue la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients. Pour coordonner les actions menées dans ce domaine, un groupe de pilotage nommé COmité des Vigilances et des RISQues se réunit en moyenne 3 fois par an. Près de 15 professionnels (médicaux, paramédicaux et gestionnaires) ont participé à chacune des réunions.

Le COVIRISQ participe à la politique qualité-gestion des risques de l’établissement et travaille sur un programme d’actions qui s’articulent autour des points suivants :

  • Améliorer la qualité et l’organisation des soins
    – la prise en charge médicamenteuse
    – le respect des droits des patients
    – les scores, dit “IPAQSS (Indicateurs Pour l’Amélioration de la Qualité et la Sécurité des Soins)”.
  • Améliorer la prise en compte des risques hospitaliers
    – Appliquer la réglementation nationale sur des domaines des vigilances (médicaments, dispositifs médicaux, infections, la bonne identification du patient)
    – Présenter les analyses sur les accidents et incidents qui peuvent survenir au cours d’une prise en charge afin de mettre en place des moyens de prévention et/ou de réduction du risque
  • Susciter une réflexion sur les pratiques des professionnels afin de les améliorer et de la harmoniser.

Le dispositif de signalement des évènements indésirables

Dans le domaine médical, les systèmes de signalements sont jugés utiles pour identifier, analyser et réduire le risque de survenue d’événements indésirables graves (EIG).

La mise en place et l’harmonisation des fiches de signalement des évènements Indésirables (hors vigilances) existe depuis de nombreuses années et fait l’objet d’un traitement quotidien. Une cellule Gestion des Risques pluri professionnel, complète ce dispositif en se réunissant tous les 2 à 3 semaines. Chaque année près de 450 fiches de signalement sont reçues par le service Qualité-Gestion des risques.

A partir du 1 janvier 2014, les professionnels peuvent faire leur signalement d’Evénements Indésirables directement depuis l’intranet du CH de Millau, à l’aide de la Fiche d’Evénement Indésirable informatisée. Néanmoins, jusqu’au 01/01/2015 les systèmes de signalement informatique et papier coexisteront le temps d’informer l’ensemble du personnel hospitalier sur le déploiement de cet outil.

Les risques professionnels : Le Document unique

Le CH a mis en place une évaluation des risques professionnels conformément à la réglementation par le Document unique, piloté par le service Qualité-Gestion des risques, qui a apporté un soutien méthodologique à cette démarche de gestion des risques. La Direction des Ressources Humaines traitera les données de l’étude et proposera des actions d’amélioration.

Cette évaluation a été conduite par plusieurs groupes de travail pluridisciplinaire (personnels du service concerné, membres du CHSCT, service qualité,…). A partir de cette évaluation un plan de prévention et un suivi annuel doit être initiés. Ce plan sera réévalué en fonction de l’évolution des facteurs aggravants ou de l’apparition de nouveaux risques relatifs à des réorganisations.